foot02 Index du Forum

foot02
L'actualité du football dans l'Aisne

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Foot02

Créez votre badge
Francis Lalanne : lumière anti-blues

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    foot02 Index du Forum -> Actualités -> Division Honneur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2010
Messages: 633
Localisation: Gauchy

MessagePosté le: Mer 2 Juin - 13:09 (2010)    Sujet du message: Francis Lalanne : lumière anti-blues Répondre en citant




L'arrivée de Laurent Blanc à la tête de la sélection nationale pourrait encourager le président de Fresnoy-le-Grand de renouer pleinement avec les Tricolores.

IL a été de toutes les grandes campagnes. Le bandana tricolore vissé sur le crâne, les joues peintes en bleu-blanc-rouge, Francis Lalanne a été le supporter n° 1 des Bleus de la grande époque. L'époque bénie, celle où le monde entier était sous le charme de la bande à Jacquet, puis celle de Lemerre. Et puis Raymond est arrivé, Zizou a tiré sa révérence et le rêve s'est brisé. Francis a alors rangé sa panoplie du parfait supporter pour endosser le costume présidentiel de Fresnoy-le-Grand (Aisne). Mais l'amoureux éconduit pourrait retrouver toute sa verve avec l'intronisation de Laurent Blanc au poste de sélectionneur. Ce sera après la campagne africaine.
Le désamour
« Ma période bleue correspond à l'éclosion d'une génération qui n'est plus aux affaires. En une décennie, je n'ai pas raté un seul grand match. J'ai suivi deux coupes du monde, deux championnats d'Europe, deux coupes des Confédérations. Aujourd'hui, je suis toujours supporter mais plus de la même façon car ma vie professionnelle me prend plus de temps et mon temps consacré au football est désormais partagé avec Fresnoy. D'ailleurs, certains n'ont toujours pas compris que j'ai pu m'amouracher d'un village de Picardie pour délaisser l'équipe de France. Lorsque je fais quelque chose, je le fais à fond c'est ce qui se passe à Fresnoy depuis six ans. Je ne suis pas là en dilettante. Je n'ai assisté qu'à la seconde mi-temps de France - Costa Rica car, avant, j'étais à Saint-Quentin pour soutenir mon équipe en quarts de finale de coupe de l'Aisne (défaite aux tirs au but). »
Escale en Afsud
« Je vais y aller car je serai consultant pour LCI à l'occasion de France - Uruguay mais je ne vais pas y rester tout le mois car j'ai un agenda professionnel très chargé (tournée du spectacle Textes immortels). À part, France - Uruguay, je ne sais pas quel match j'irai voir. Je suis toujours parti au dernier moment, un peu au feeling ! L'équipe de France ? Je pense que tout se jouera contre l'Uruguay. Si on l'emporte, on sera dans le dernier carré. Dans le cas contraire… »
Domenech
« L'ère Domenech aura été complexe pour ceux qui ont vécu avec l'ancienne génération. Je n'ai pas toujours tout compris de sa philosophie et il y a des choses que je ne comprends toujours pas ! Mais je ne suis pas systématiquement contre ce qu'il propose. Simplement, j'aimerais, comme tout le monde, qu'il nous fasse partager sa vision des choses, qu'il nous explique où il veut nous emmener. »
Boghossian
« Lorsque je suis allé à Lens, j'ai revu Alain et ce fut un réel plaisir car c'est un homme hors du commun. J'ai d'ailleurs reconnu un peu de sa patte dans le nouveau dispositif tricolore car, dans quelques années, Alain sera l'un des grands stratèges du foot français. C'est un créateur de groupe. Il aime la vie et positive toujours. Lorsqu'il s'investit quelque part, il est comme moi, il le fait à fond. Il peut amener cette unité au sein d'un groupe et lui faire soulever des montagnes. C'est un catalyseur d'énergie positive. »
Valbuena
« C'est exactement le profil du joueur chiant pour les grands défenseurs. Il est imprévisible, a un centre de gravité très bas. Il pourrait être la révélation tricolore de ce Mondial, un peu comme Ribéry l'a été en 2006, tout comme Abou Diaby, vraiment impressionnant dans l'entre-jeu. »
Le 4-3-3
« À Lens, j'ai le sentiment d'avoir vu un vrai groupe uni, soudé comme jamais depuis le départ de Zidane. L'envie de tous tirer ensemble dans la même direction. J'ai vu de la solidarité, des petits gestes qui me font penser aux prémices de la génération 98.
Côté tactique, j'ai bien entendu été séduit par cette prédisposition offensive avec un seul milieu récupérateur. Il y a eu des choses hyper encourageantes et d'autres à travailler comme le repli défensif des latéraux ou la relation défense - milieu. On sent qu'il y a un potentiel et que tout cela ne demande qu'à éclore. »
Souvenir
« Je n'ai raté aucune Coupe du monde depuis 1978 ! Mais le moment le plus fort restera ce France - Paraguay à Bollaert (8e de finale de la Coupe du monde 1998). Il y avait ce jour-là un climat unique, on aurait dit que le stade ressemblait à une étuve. Et puis, il y a Chilavert, le gardien paraguayen qui fait trembler toute la France. Je parlerai même de sorcellerie à son égard tant il a envoûté les attaquants de l'équipe de France. Il avait pris un tel ascendant sur les joueurs que je me suis dit s'il y a les tirs au but, on est foutu !
Heureusement, il y a eu ce débordement de Pirès pour la tête de Trézéguet qui remise sur Blanc qui, de toutes ses forces, transperce le portier paraguayen et libère toute une nation. L'image qui me restera c'est aussi la poignée de main entre Barthez et Chilavert, à l'issue de la rencontre. Malgré la défaite, le Paraguayen a pris de haut Fabien, c'était impressionnant ! D'ailleurs, pour l'anecdote, lorsque je suis allé voir France - Costa Rica, j'étais installé à la même place que France - Paraguay ! »
Laurent Blanc
« Laurent Blanc est un ami. J'étais là pour son dernier match à Manchester, j'ai même écrit une chanson sur lui. Au-delà du sélectionneur, il y a l'homme. Un homme droit dans ses bottes qui peut apporter ce ciment collectif que Domenech n'a pas su amener. Un peu comme Platini a su le faire après les éliminatoires désastreuses de la Coupe du monde 90. Avec Laurent aux commandes, je me sens capable de me réinvestir auprès des Bleus. »
Frédéric HOURIEZ


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Juin - 13:09 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    foot02 Index du Forum -> Actualités -> Division Honneur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com